Actuellement en France, près de 70 000 entrepreneurs ont choisit la franchise pour lancer leur projet afin de bénéficier d’un accompagnement continu et ainsi maximiser leur chance de réussir.

Les points forts de la franchise

Bien qu’en étant juridiquement indépendants et propriétaires de leur entreprise, les franchisés d’un réseau profitent de la notoriété, de l’expertise et du savoir-faire de leur enseigne. Entreprendre en franchise permet aussi d’être accompagné à chaque étape de son projet et donc de ne pas être isolé puisqu’on peut s’appuyer sur l’expérience et les bonnes pratiques des autres franchisés.

Les membres d’un réseau bénéficient également d’une communication aboutie exigeant un important budget, chose qu’ils ne peuvent pas envisager en étant indépendants.

Témoignages de franchisés en boulangerie

Anthony Cinato a rejoint Boréa alors que le réseau venait de démarrer. Après avoir accompagné le développement de réseaux en points de vente il a voulu se lancer. « Je suis convaincu de l’effet de levier que peut procurer une activité en réseau. J’ai choisi de me lancer dans la boulangerie et n’étant pas boulanger, la franchise m’est apparue comme une évidence pour acquérir un savoir-faire et bénéficier d’un accompagnement sur une activité qui m’était jusqu’alors inconnue », témoigne-t-il.

Pascal, franchisé La Mie Câline depuis 2009 à Granville, a confié à propos de son enseigne : « Le réseau a su m’accompagner et propose un service exceptionnel que ce soit sur la partie juridique, sociale ou encore sur la partie marketing. Les animateurs réseau sont également présents pour nous aider à grandir et chercher du chiffre d’affaires et pour nous donner des bonnes idées. »

Témoignages de franchiseurs de réseaux de boulangerie

Laurent Rémond, à l’origine du réseau de franchise Boréa, avait lancé son concept après 5 ans de réflexion. Il ambitionne de développer son réseau aux quatre coins de la France. « Nous ne recrutons pas de boulanger puisque nous offrons 90 jours de formation à nos partenaires. Leur métier n’est pas d’être boulanger mais de savoir accompagner leur boulanger pour pouvoir produire les pains de façon qualitative », explique-t-il.

Franck-Eric Poulain, chargé du développement de la Mie Câline, a déclaré quant à lui : « Nos franchisés sont des commerçants de proximité qui aiment la relation humaine et qui sont passionnés par leur métier. C’est aussi de plus en plus des managers qui ont besoin de gérer des équipes, surtout quand ils possèdent plusieurs magasins.»